Données

Insertion des jeunes après la voie professionnelle

InserJeunes

En juillet 2021, deux ans après leur sortie d’études, 72 % des apprentis de niveau CAP à BTS sont en emploi salarié dans le privé. Retrouvez toutes les donnée de la voie professionnelle par établissement et formation.

Définition, source et champ

La Dares et la Depp ont rapproché différentes sources administratives existantes pour suivre les parcours des jeunes en voie professionnelle et leur insertion dans l’emploi grâce à de nouvelles données, plus fiables et plus complètes :

  • des données sur la scolarité des jeunes en formation ;
  • des données sur l'insertion professionnelle à partir des Déclarations sociales nominatives (DSN), traitées par la Dares.

Le dispositif InserJeunes succède aux enquêtes d’insertion menées par la Depp et les établissements de formation (enquêtes IVA-IPA). Les résultats publiés ici ne sont pas comparables aux résultats de ces enquêtes.

InserJeunes rassemble les données de la voie professionnelle, du niveau CAP au niveau BTS et permet de calculer, pour chaque centre de formation d'apprentis et pour chaque lycée professionnel, quand les effectifs concernés sont suffisants :

  • le taux d’emploi 6 mois après la sortie de l’établissement ;
  • la valeur ajoutée de l’établissement ;
  • le taux de poursuite d’études ;
  • le taux d’interruption en cours de formation ;
  • la part de contrats interrompus avant terme.

Résultats

Taux d’emploi des sortants de l’établissement 

72 % des apprentis en emploi salarié 2 ans après leur sortie d'études

Parmi les apprentis de niveau CAP à BTS sortant d’études en 2019, 72 % occupent un emploi salarié dans le secteur privé deux ans après leur sortie d’études, en juillet 2021, soit une part plus élevée que pour la génération précédente (67 %). 68 % des emplois occupés sont en CDI, contre 56 % 6 mois après la sortie d’études.

Si deux ans après la sortie du système éducatif, un niveau d’études élevé et l’obtention de la certification préparée continuent à favoriser l’insertion professionnelle, cet avantage est moins important qu’à 6 mois après la sortie d’études. L’insertion en emploi reste meilleure à l’issue d’une formation du domaine de la production : deux ans après leur sortie d’études, 74 % des apprentis ont un emploi salarié dans le secteur privé, contre 69 % pour ceux issus du domaine des services.

lire la suite